Contact

Marchés

Innovation : Scutellaria baïcalensis, la plante alliée de la production animale !

Vidéo : les bénéfices des extraits de Scutellaria baicalensis en nutrition-santé animale

Fabrice Robert, responsable R&D du Groupe CCPA précise le mode d'action et les intérêts de l'utilisation des extraits de Scutellaria baicalensis dans la nutrition des animaux.
 

Quels sont les principes actifs de la Scutellaria baicalensis ?

La Scutellaria Baïcalensis contient dans sa racine plusieurs principes actifs d'intérêt dont la baïcaline, qui est transformée par la flore au niveau intestinal en baïcaléine (5,6,7-trihydroxyflavone), un flavonoïde. 

Les flavonoïdes sont des vitamines essentielles pour la protection cellulaire. Découvertes dès 1935 par le Professeur hongrois Albert Szent-Györgyi, les flavonoïdes vont faire l'objet d'un premier article dans la revue Nature en 1936, mettant en avant leur activité biologique améliorant la protection cellulaire. Ils vont ensuite connaître un intérêt scientifique croissant, le nombre d'articles qui leur est consacré passant de 70 en 1970 à 1 000 en l'an 2000, puis à plus de 8 000 en 2018. Dès 1972, le Professeur Albert Szent-Györgyi mettait en avant plusieurs bénéfices des flavones, dont l'augmentation de la résistance des cellules et des épithéliums (réduction de leur perméabilité) et une action synergique avec la vitamine C. 
Composés organiques essentiels pour la croissance et la nutrition, ces flavonoïdes ne peuvent être synthétisés. Leur présence dans les fourrages est variable, la quantité de flavonoïdes étant supérieure dans les prairies naturelles, les taux les plus faibles étant enregistrés pour l'ensilage de maïs. La plupart des flavonoïdes ont des effets anti-oxydants directs et certains sont capables de stimuler les défenses cellulaires même à faible dose. 
Le monde des flavonoïdes est complexe avec plus de 6 000 molécules identifiées. Certains flavonoïdes sont capables d'activer les systèmes de défense des cellules, comme les cellules épithéliales mammaires ou encore les cellules de l’épithélium intestinal. Un travail conséquent de recherche se poursuit pour caractériser l'activité de ces flavonoïdes sur les différents tissus, et imaginer ensuite leurs applications zootechniques. >> En savoir plus sur la phyto-expertise du Groupe CCPA.

Des solutions nutritionnelles adaptées pour chaque espèce

Le Groupe CCPA a démontré que les flavonoïdes de la Scutellaria Baïcalensis avaient une action de stimulation des défenses cellulaires, que ces cellules soient des cellules épithéliales mammaires ou des cellules de la paroi intestinale. Par cette action, les cellules ont un fonctionnement optimisé avec un métabolisme amélioré, qu’il s’agisse de la sécrétion de lait (pour les cellules épithéliales mammaires) comme de l’assimilation des nutriments (pour les cellules de la paroi intestinale).

Le Groupe CCPA a ainsi développé des solutions nutritionnelles pour chaque espèce, valorisant notamment un extrait breveté de Scutellaria Baïcalensis :

  • Feedstim® Poultry pour les poulets de chair et les poules pondeuses
  • Feedstim® Dairy pour les vaches, chèvres et brebis
  • Feedstim® Sow pour les truies
  • Feedstim® Rabbit pour les lapines

Documents

Actualités

[Webinaire] Observatoire des tendances alimentaires mondiales 2024 : on fait le point

18 mars 2024

L’évolution des attentes et des pratiques d’achats alimentaires des consommateurs mondiaux a une influence grandissante sur la...

CCPA partenaire des Journées de la Recherche Avicole 2024

13 mars 2024

Les équipes du Groupe CCPA sont ravies de vous retrouver aux 15èmes Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes (JRA) du 20...

[Livre blanc] Vers une production laitière plus durable et rentable grâce à une expertise nutritionnelle, phytogénique et digitale

08 mars 2024

La combinaison d’une formulation optimale de rations, de l’application de solutions d’alimentation naturelle et de l’utilisation...

Voir toutes nos actualités