Contact

Marchés

L’agriculture face aux enjeux de connectivité des élevages

Rencontre avec Maxence, stagiaire au service Avicole :

Quelle est ta mission de stage ? 

Etudiant en Master 2 de l’Ecole Supérieur d’Agriculture d’Angers, j’ai décidé d’intégrer CCPA pour mon stage de fin d’études car l’offre de stage a retenu mon attention. Ma mission porte sur la connectivité des élevages de volailles, et plus précisément les élevages de poulets. J’assure la connexion des nouveaux élevages avicoles et travaille sur la validation du modèle d’analyse créé par CCPA.
Les élevages de poulets sont aujourd’hui largement équipés d’automates de régulation capables de piloter l’ensemble des éléments fonctionnels d’un bâtiment (chauffage, ventilation, distribution d’eau, d’aliment, éclairage…). Pour cela, ils possèdent énormément de sondes et de capteurs en tous genres qui collectent et enregistrent ces données depuis de nombreuses années. La réelle nouveauté qui rend la valorisation de ces données possibles, c’est la capacité de ces automates à les communiquer en temps réel via Internet et permettre ainsi leur analyse instantanée. 

Par exemple, il y a 5 ans environ, les pesons automatiques de volailles sont devenus accessibles pour les éleveurs. Ils permettent de connaître le poids moyen des volailles et de suivre à tout moment la croissance du lot en place. Toutes ces données collectées et analysées par CCPA permettent de suivre l’évolution en temps réel des conditions de vie des poulets et de leur performance.

Quel est selon toi l’enjeu de connecter les élevages de volailles ? 

L’idée est de valoriser les données qui remontent afin d’obtenir le maximum d’indicateurs zootechniques pertinents directement en cours de lot. La diffusion de l’information est instantanée ce qui permet une réactivité optimale. Au-delà de la récupération de l’information, ce qui est primordial, c’est de « faire parler » ces données. Il est important d’avoir un appui technique solide, une compréhension zootechnique fine de ce qui se passe réellement dans l’élevage ; finalement l’expertise CCPA est essentielle pour comprendre et analyser ces données. C’est donc une aide proposée aux éleveurs et techniciens pour visualiser toutes ces données brutes chiffrées parfois difficiles à interpréter mais c’est aussi et surtout d’alerter en cas de dérive de la croissance ou de la consommation, ou encore, de proposer des indicateurs supplémentaires (comme le confort thermique des poulets ou d’autres indicateurs de bien-être) ou encore de prédire le poids d’abattage des animaux. Toutes ces fonctionnalités sont pensées pour répondre directement aux besoins du terrain et in fine, d’améliorer la performance technico-économique des élevages. 

Durant ce stage, je valide la pertinence et le réglage des alertes. L’objectif, c’est de savoir ce qui se passe, pourquoi le modèle déclenche une alerte et est-ce que le système est bien calibré. Le recueil de données permet également de veiller au bien-être de l’animal. Par exemple : le confort thermique influe sur l’apparition de lésions sur les pattes des poulets : les pododermatites. L’étude que je mène permet aussi de surveiller ce phénomène en vue d’améliorer les conditions d’élevage.
Les enjeux des élevages connectés de volailles ne répondent donc pas uniquement à des problématiques de performance. 

Comment se situe CCPA sur le sujet des élevages connectés ? 

CCPA s’est dotée d’un comité digital depuis plus de deux ans déjà. Ce comité porte les réflexions de l’entreprise dans ce domaine. Ils ont compris que le digital est une opportunité pour apporter plus de valeur à leurs clients à travers de nouveaux services. CCPA a construit son propre réseau de fermes connectées en porcs, volailles et ruminants afin de développer et tester ces nouveaux outils numériques.
Quant à moi, je suis arrivé à CCPA pour faire ce qu’on appelle un « POC » (Proof of concept), c’est-à-dire montrer que le modèle présent chez CCPA fonctionne. Il s’agit donc de valider le modèle pour ensuite l’envoyer en production. Une fois que le concept a montré ses preuves et que le service répond pleinement aux attentes des clients, la « machine est lancée ». Il ne reste plus que quelques développements pour déployer ce service et le rendre complètement fonctionnel pour les clients de CCPA.

A quoi ressemblent tes journées ?

Cela change d’un jour à l’autre. Mes journées se partagent donc entre des déplacements auprès des éleveurs et le bureau. Il y a des jours où je me lève tôt pour aller rendre visite à un éleveur et voir avec lui comment se passe la connexion de son élevage, s’assurer de son bon fonctionnement, faire un point avec lui sur les alertes. Lorsque je suis au bureau, je travaille sur le modèle, l’alimentation de la base de données et je réfléchis avec les autres membres du service Avicole à l’articulation du service final. Je travaille en étroite collaboration avec ma responsable de stage, Karine Bébin, Ingénieur espèces, qui arrive toujours à trouver du temps pour moi, mais aussi avec d’autres membres du service avicole, de la R&D et du service Système d’information.

Qu’est-ce que tu apprécies dans ton stage ? 

Principalement deux choses, d’une part aller à la rencontre des éleveurs et discuter ensemble de leurs problématiques ; cela me permet de voir quel rapport ils entretiennent avec le digital. D’autre part, cette question de connectivité, de digital, me fait beaucoup rêver. Quand on voit la manière dont le digital est incontournable dans nos vies, il est indéniable qu’il a des services à apporter à l’agriculture. C’est très stimulant de participer à la naissance d’un outil aussi puissant dont on ne sait pas encore jusqu’où il va transformer les métiers de conseil dans les filières animales. Mais nous ne sommes encore qu’au début. Cela demandera beaucoup d’efforts et un peu de temps pour parvenir à faire de ce rêve une réalité. 

Actualités

Oscars d’Ille-et-Vilaine 2020 : CCPA reçoit le prix du Développement international

14 février 2020

Lors de la 34e édition de la cérémonie des Oscars d’Ille-et-Vilaine, qui s’est tenue le 13 février à Janzé, l’Oscar de...

L’entreprise turque Beta Tarim rejoint le Groupe CCPA

22 octobre 2019

Après 10 années de collaboration et de confiance partagée, le Groupe CCPA et l’entreprise BETA TARIM ont décidé d’unir leurs...

Journée de notre filiale DIN - Un événement interne sur le travail en équipe !

17 mai 2019

DIN, la filiale portugaise du Groupe CCPA, célèbre la 2° édition du " DIN's DAY ", un événement interne auquel participent tous...

Voir toutes nos actualités